Il y a quelques jours, je vous parlais de mon expérience à Mogador pour l’adaptation en comédie musicale du célèbre dessin animé : la Belle et la Bête.

Je ne vais pas m’arrêter là et je vais rester dans le même thème en vous parlant, aujourd’hui, du film La Belle et la Bête.
 

Pour commencer je dois dire que la seule chose qui m’ait vraiment motivé à aller voir ce film c’est mon adoration pour l’histoire de la Belle et la Bête version Disney, car avant même d’aller le voir, j’avais déjà quelques appréhensions sur l’adaptation et le casting (je ne suis pas fan de Léa Sédoux et de Cassel ).
D’ailleurs la bande annonce ne m’avait pas vraiment mis à l’eau à la bouche…

Bref… il m’ait déjà arrivé de me tromper … mais malheureusement ça n’a pas été le cas ici.

 

La Belle et la Bête le film, ça raconte quoi ?

 
la belle et la bête le film
 

L’histoire, on la connait tous : une histoire d’amour entre une belle paysanne et un riche prince transformé en bête par une fée.

Disney avait d’ailleurs très bien adapté cette histoire en dessin animé ponctué d’humour et de magnifiques chansons. Le problème justement pour cette adaptation avec Léa Sédoux et Vincent Cassel, c’est que l’alchimie entre Belle et la Bête ne se fait pas…

 

Une histoire d’amour qui ne fonctionne pas

 

En effet, ce qui est incroyable dans l’adaptation Disney c’est qu’on arrive tout à fait à s’imaginer cette magnifique demoiselle qui tombe amoureuse de cette affreuse bête solitaire.
 
Ici, rien de tout ça. Au moment où elle lui dit le fatidique « Je t’aime », je n’y ai pas cru une seule seconde. Dans le scénario du film, la Belle et la Bête se croisent 3 fois, échangent 2 phrases tout ça pour limite s’insulter mais au final … ils s’aiment ! On a vraiment l’impression qu’on est parti faire une pause pipi au mauvais moment et qu’on a loupé le meilleur du film…

 
Le casting ne rattrape ni le scénario, ni les dialogues… qui sont parfois ridicules. L’histoire est tiré par les cheveux et on n’adhère pas.

La conception des costumes et du décor général restent les domaines où le film a répondu à mes attentes… Les effets spéciaux, quant à eux, ne sont pas non plus toujours à la hauteur (notamment au début avec le naufrage des bateaux).

 

Au final, autant j’ai été totalement emballée par l’adaptation de La Belle et la Bête en comédie musicale, autant cette adaptation cinématographique est selon moi totalement à côté.

 

Le film la Belle et la Bête sera donc ma première déception ciné de l’année 2014…  (il en fallait bien une).
Si vous avez 2h de votre temps à perdre, allez-y, sinon passez votre chemin !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
ABOUT THE AUTHOR

Mamzell-plume

Avant tout webmarketeuse, fan de nouvelles technologies et du web en général ! A mes heures perdues geekette, gameuse, mais aussi chieuse 2.0 et salsa addict...