Suite à une idée lancée au bureau, mes collègues et moi-même nous sommes lancés dans la confection de déjeuner régionaux.
Le but : Ramener un repas provenant de sa région d’origine. On a donc eu le droit aux galettes et crêpes bretonnes, le déjeuner portugais, le coucous à la mode juive et la pause normande, c’était donc à mon tour de mettre mes origines (enfin plus précisément celle de ma mère) à l’honneur avec un menu ch’ti !

 

La confection du menu n’a pas été des plus simples… il fallait d’une part que ce soit « régional » (L’idée de base était tout de même de faire découvrir des spécialités), que ce soit transportable (1h de trajet ce n’est pas négligeable) et bien sûr que ça plaisent aux collègues !

 

Au menu donc pour ce repas régional ch’ti, une entrée fraîche simple et rapide : la salade de chicon ou plus communément appelé endive (dans les villes non adeptes de ce langage si spécial).

 

En entrée…. la salade de chicon, pomme granny et emmental

 

Donc petite astuce, on ne fait pas seulement une découpe d’endives et hop hop hop dans un plat… On adoucit l’amertume de l’endives (beaucoup de personnes n’aiment pas l’endive à cause de son amertume) avec de la pomme et on l’agrémente d’un peu d’emmental (juste parce que j’aime ça et les nordistes aussi :p). Une sauce vinaigrette bien relevée  (ou à agrémenter selon vos goûts) et voilà vous avez votre entrée.

 

Passons au plat…

 

On continue le repas avec une saveur bien ch’ti : le maroille. Ce fromage à l’odeur si particulière… mais qui une fois cuit est vraiment délicieux (oui je sais l’odeur rebute un peu mais soyez courageux et goûtez-le chaud, vous n’en croirez pas vos papilles !).
Grande habituée de l’odeur depuis ma plus tendre enfance, ce petit bout de fromage ne me fait pas peur et pour moi, il était inconcevable de ne pas l’intégrer dans mon menu. Il y avait donc l’option tarte aux maroilles (recette la plus connue et la plus simple à base de maroilles) mais au vue du dessert déjà bien lourd, je me suis dit qu’un plat agrémenté d’une petite sauce aux maroilles serait plus digeste. (je pense au bidou de mes collègues et à mes cuisses ^^)

 

J’ai donc choisi de cuisiner un sauté de poulet avec une petite sauce aux maroilles et à la bière !
Pour se faire : des escalopes de poulet que l’on fait sauté à la poêle avec du beurre ou de l’huile. Dans une casserole on fait fondre 250g de maroilles avec 30cl de crème épaisse. Une fois que le fromage s’est bien mêlé à la crème on rajoute un oignon émincé et 10cl de bière (nordique pour bien faire).
Au final, vous verrez que le goût du maroilles ne l’emporte pas sur la bière et l’oignon et que du coup l’odeur et le goût restent très (trop) légers. Parfait pour ceux qui ne sont pas fans de son goût particulier !
Par contre, si vous êtes fan du maroilles ou que vous cherchez justement à le mettre en avant, je vous conseille de faire l’impasse sur l’oignon et de réduire la quantité de bière, pour ne garder que la crème bien aromatisée aux maroilles.
Sinon pour agrémenter votre plat, le « légume » préféré des ch’ti : la patate ! Cuite à l’eau, sautée, frit (forcément plus lourd…), comme vous le sentez !

 

Et pour finir le repas en beauté et en sucre….

 

Et parce qu’on ne finit pas un bon repas sans une « petite » dose de sucre, pourquoi ne pas se laisser tenter par : la tarte au sucre. (oui oui j’ai bien dit petite dose ^^)
Pour se faire, on dilue un sachet de levure boulangère dans 4 cuillères à soupe de lait. On place 150gr de farine, 50gr de beurre fondu, 1 oeuf battu, une pincée de sel, 1 cuillère à soupe de sucre blanc classique (pour l’instant) et la levure diluée dans un saladier. On malaxe à la main pour former une boule de pâte qu’on laisse reposer au moins 2h. (Ne faites pas comme moi trouver un endroit chaud et humide = four + torchon humide pour bien faire monter votre pâte).
Les 2heures (minimum) passées et votre pâte bien levée, on l’étale dans un plat à tarte. Battre un oeuf et 10cl de crème  que vous versez sur la tarte. On rajoute 150gr de vergeoise ou cassonade (mais la vergeoise c’est plus « traditionnel ») avec un peu de beurre. Il ne reste plus qu’à enfourner 30min à 180°.

 

Bonne dégustation mes biloutes !

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
ABOUT THE AUTHOR

Mamzell-plume

Avant tout webmarketeuse, fan de nouvelles technologies et du web en général ! A mes heures perdues geekette, gameuse, mais aussi chieuse 2.0 et salsa addict...

    COMMENTS (2)