Je ne sais plus à quel moment précis j’ai commencé à me ronger les ongles. Ce tic remonte à tellement loin…
Toute petite déjà, je savais que c’était mal mais je n’arrivais pas à m’en empêcher. A chaque petit moment d’ennui ou de stress, mes ongles finissaient systématiquement dans ma bouche.
 

Moi, M, ancienne rongeuse d’ongles…

 
Malgré tout, j’ai essayé à plusieurs moments d’arrêter de me ronger les ongles.
En commençant par ces fameux vernis anti-ongles rongés censés être miracles, mais dont on finit par s’habituer au goût amer au bout de quelques jours.
Ensuite, il y a eu des périodes de ma vie où j’étais « bien » c’est à dire moins stressée et où j’ai pu laisser du répit à mes ongles pendant quelques semaines.
Malheureusement, il avait toujours à un moment où un autre un de mes ongles enfin longs qui se cassaient et inévitablement les autres finissaient dévastés quelques jours plus tard.
 
Il m’a donc fallu de très nombreuses années pour me débarrasser de cette très mauvaise habitude. D’ailleurs je ne pense pas encore être totalement sauvé pour être assez franche avec vous. Je me dis toujours qu’il suffit d’une mauvaise passe pour que je flanche.
En tout cas, aujourd’hui je peux dire que j’ai pour la première fois de ma vie réussie à avoir TOUS (cette distinction est très importante) mes ongles LONGS.
C’est juste magique pour moi de taper sur mon clavier d’ordinateur et de sentir mes ongles. Cette sensation est tellement rare et tellement nouvelle pour moi.
 

Comment j’ai arrêté de me ronger les ongles ?

 

comment j'ai arrêté de me ronger les ongles

comment j’ai arrêté de me ronger les ongles


 
Je suis aujourd’hui assez fière de moi. Du coup, je me suis dit que mon expérience de rongeuse d’ongles pourrait intéressée d’autres personnes qui comme moi ont beaucoup de mal à stopper cette habitude.
 
Pour moi, je ne vais pas vous cacher que ce fut long et laborieux. Comme je le disais j’ai souvent réussi à faire pousser quelques uns de mes ongles mais il en restait toujours un ou deux récalcitrant qui restait indéniablement court.
Tout simplement parce que mes ongles étaient devenus très cassants et fragiles avec le temps.
La première étape de mon sevrage a donc été de commencer une cure de durcisseur afin de rendre mes ongles plus forts et moins cassants. Sans ça, je n’aurais jamais pu arrêter.
 
La deuxième étape est assez bête mais malheureusement c’est la plus difficile : choisir le bon moment.
Il faut savoir que généralement ce tic est lié au stress ou à l’ennui.
C’est à dire qu’à chaque moment de stress, dans mon cas, je me vengeais sur mes ongles. Il faut donc éviter d’essayer d’arrêter lors d’une période stressante genre exam, changement de travail… Croyez moi j’ai essayé c’est un combat perdu d’avance !
Dans mon cas, justement, c’est en rentrant de vacances, juste après avoir changer de boulot, quand le stress est redescendu, que j’ai enfin réussi à arrêter de me ronger les ongles.
 
Mais attention, il faut un minimum de volonté, car il faut tout de même quelques mois avant de se débarrasser réellement de cette mauvaise habitude et que les ongles poussent assez pour que l’on n’est plus envie de les mettre à la bouche.
L’astuce qui fonctionne assez bien pour moi pour que je ne touche pas à mes ongles : c’est de les vernir et de ne jamais laisser mes ongles nus ou avec du vernis écaillé (surtout pas écaillé).
Alors je sais ce n’est pas très bon d’avoir les ongles constamment vernis mais sans cela je n’arrivais pas à les garder longs très longtemps.
Au fur et à mesure du temps, ils ont finit par pousser…

 

Mes produits chouchous pour mes ongles

 

Mes produits chouchous pour mes ongles

Mes produits chouchous pour mes ongles


 
Pour en arriver là, j’ai eu bien besoin de quelques produits :
- tout d’abord le durcisseur Mavala
Il pue (oui faut le dire) mais il sèche vite et a plutôt bien fonctionné sur moi. Parce que mon dieu, il y avait du boulot ! Mes ongles se dédouble de moins en moins et sont de plus en plus forts. Je continue tout de même à faire attention en évitant d’ouvrir les canettes avec mes ongles par exemple. J’ai aussi beaucoup entendu parler du Hérôme mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester.
- ensuite mes vernis… comme je vous le disais plus haut sans vernis, mes ongles finissaient dans ma bouche. Donc ils m’ont été bien utiles.
- Le sèche vite de Mavala (alors je ne suis pas sponsorisée par cette marque mais j’aime beaucoup leur produit), parce que je n’ai pas de patience et qu’il fallait que mon vernis tienne le plus longtemps possible.
Le seul hic de ce produit c’est qu’il devient vite gluant et compact. J’ai donc rarement réussi à finir totalement le produit.
- le repousse cuticule en bois parce que sinon ce sont mes peaux autour de l’ongle qui douillent…
 
Voilà mon expérience d’ancienne rongeuse d’ongles. J’ai encore pas mal de chemin à faire pour avoir désormais des ongles longs ET beaux. Parce que malgré tout ces années à ronger mes ongles, les ont vraiment beaucoup abîmés. Je dois donc en prendre énormément soin pour qu’ils ne se cassent pas ou qu’ils ne se dédoublent pas.
Aujourd’hui, je les trouve encore un peu moche et je suis loin des ongles parfaits que je voudrais. Mais, je n’ai plus des ongles ultra courts qui faisaient ridicules quand je les vernissais car ils ressemblaient à des petits boudins ! Chaque chose en son temps…
 

Rendez-vous sur Hellocoton !
ABOUT THE AUTHOR

Mamzell-plume

Avant tout webmarketeuse, fan de nouvelles technologies et du web en général ! A mes heures perdues geekette, gameuse, mais aussi chieuse 2.0 et salsa addict...