Comme beaucoup de parisien/banlieusard, je prends les transports en commun 5 jours sur 7.
Pas un jour ne se passe sans qu’un comportement, un retard ou encore une odeur, m’exaspère… et je suis sûre que je ne suis pas la seule !

Mais aujourd’hui je vais surtout vous parlez de ces usagers qui m’agacent dans mes nombreux trajets en transport en commun…. petite typologie de l’usager SNCF, RATP, Noctilien ou du train de banlieue :

 

1-      Il y a d’abord, ces gens qui une fois entrés dans le bus/rer/métro restent juste au niveau des portes. Non trop dur de pousser quelques personnes et de se mettre dans le fond de la rame pour pouvoir laisser tout autre personne montée. Moi je suis dedans, vous démerdez-vous ! C’est valable aussi pour les escaliers qui donnent sur le quai.

 

 

2-     On peut également trouver dans les rames, ces personnes qui se couchent sur la barre… C’est difficile le matin de tenir debout (oui je connais) mais pense à cette personne qui à côté de toi tombera au premier coup de frein car elle n’a pas pu attraper la barre !

 

 

3-      Ces usagers qui se battent pour rentrer dans le wagon…. Oui on le sait les métros, rer et j’en passe sont souvent pleins, tu es en retard (ou pas) et tu as envie d’arriver rapidement à destination. Mais tu n’es pas le seul ! En réalité, on est tous dans ce cas donc oui il y a peu de place mais si tu motivais les gens autour de toi à se serrer un peu on pourrait tous rentrer.

 

4-      D’autres ne connaissent ni la douche (ou savon tout court. Oui certains pensent que l’eau seule nettoie…), ni le déodorant. La chaleur humaine ça fait transpirer et souvent quand il fait 25° à l’extérieur, il en fait 40 dans la rame de métro, alors oui le déodorant est INDISPENSABLE surtout en période de grève, alors n’aie pas peur d’en mettre !

 

 

5-      Ces personnes qui ne laissent pas leur place aux femmes enceintes ou parents avec bébé, personnes âgées et/ou handicapées… non mais sérieusement vous avez 17ans ou plus, vous êtes jeunes et plein de vie, une femme enceinte entre dans le wagon est la seule chose que vous trouvez à faire c’est de baisser la tête, augmenter le son de votre mp3 et faire comme si vous n’aviez rien vu. Un peu de respect et de courtoisie ne tue pas !

 

6-      Et justement en parlant de ces femmes enceintes ou parents avec bébé, personnes âgées et/ou handicapées. Rares sont celles qui échangent ne serait-ce qu’un sourire pour vous remercier d’avoir laissé votre place. Ok c’est normal de laisser sa place mais un sourire ou un merci ça ne tue pas bien au contraire !

 

 

7-      Ces gens qui s’arrêtent d’un coup sur le quai pour regarder l’écran de contrôle… à pied comme sur la route vérifie tes arrières avant de freiner sinon tu risques l’accrochage (dans tous les sens du terme) !

 

 

8-      Ces personnes qui pensent que le wagon ou/et le quai leur sont dédiés. Et vas-y que je mets ma musique à fond les ballons, je fume n’importe où, je hurle, je change ou encore je parle tout seul… dans les transports, les stations ou les gares, vous n’êtes pas tout seul sachez-le et ayez un minimum de respect pour les gens qui vous entourent. Le trajet n’en sera que plus plaisant.

 

 

9-      Les mendiants et les joueurs de flûtes/guitares/accordéons/chanteurs… et j’en passe. Souvent mal placé dans les escaliers ou errant dans les rames en vous tendant gentiment la main. On se rend vite compte que notre générosité peut vite nous ruiner. Quand on y pense, un euro donné à toutes ces gentilles personnes qui vous tendent la main  = plus de paie à la fin du mois. Alors choisissez bien à qui donner vos tickets restaurants ou votre monnaie !

 

 

10-   Les poussettes ouvertes dans le bus et le métro surtout en heure de pointe !

 

11- Ces personnes qui lisent au dessus de ton épaule quand tu écris un message ou que tu lis ton journal/bouquin. Si tu t’ennuies prends le 20 minute en passant !

 

12- Ces mecs qui profitent d’un wagon blindé et donc de la proximité entre chaque personne pour te tripoter discrètement (ou pas)…  ça arrive bien plus souvent qu’on ne le croit !

 

13- Ces personnes qui utilisent les strapontins quand le métro/bus/rer est plein ! Si tu veux pas littéralement te faire écraser par cette foule de personnes qui montent, tu ferais mieux de lever tes fesses.

 

14- Ces usagers qui à l’arrêt du RER/Métro restent devant la porte alors que d’autres usagers veulent descendre ou monter. La porte n’est pas une place stratégique lorsque tu descends 15 arrêts plus loin !

 

15- Ces personnes qui ne savent pas sortir leur carte de transport de leur sac et qui frotte frénétiquement le sac/pochette… sur le portique en tentant inlassablement de faire passer leur carte navigo. C’est trop vous demander de faire preuve d’anticipation et de sortir votre carte de ce fameux sac !

 

 

Au final, on peut dire que la population dans les transports en commun est très particulière : on y trouve des usagers irrespectueux irrespectueuses, peu courtois, qui tirent la gueule (un sourire c’est trop demander ?), qui ne savent ni dire pardon ni dire merci, qui puent, qui mendient, égoïstes et même parfois pervers… bref je déteste 90% des usagers des transports en commun.
Du coup si comme moi, tu veux vivre dans le monde des bisounours et squeezer cette 4ème dimension que sont les transports en commun parisien (oui oui il y en a plusieurs sortes mais l’usager parisien est le plus sauvage), prends un bon bouquin et un bon casque… ça aide !

Rendez-vous sur Hellocoton !
ABOUT THE AUTHOR

Mamzell-plume

Avant tout webmarketeuse, fan de nouvelles technologies et du web en général ! A mes heures perdues geekette, gameuse, mais aussi chieuse 2.0 et salsa addict...

    COMMENTS (3)

  1. Pingback: Frotteurs dans les transports en commun : ces abus sexuels dont on ne parle pas | Mamzell-Plume

  2. Mel

    ()

    « non mais sérieusement vous avez 17ans ou plus, vous êtes jeunes et plein de vie » J’ai 18 ans, j’ai l’air en pleine forme, mais j’ai beaucoup de problème de santé, alors quand de toute les personnes on viens m’emmerder moi, « parce que je suis jeune »… Ca m’énerve ! J’estime ne pas avoir à me justifier de toute façon.

    Répondre