Lifestyle

Ce sont ces moments importants de nos vies qui nous montrent à quel point le temps passe vraiment très vite.
Nous voici désormais chez nous depuis une année entière.
Et si on faisait le bilan final de notre achat VEFA, c’est parti !
 
Achat VEFA bilan 1 an plus tard
 

De la réservation à la livraison de notre appartement

 
Les premiers instants de l’achat VEFA ont été très excitants pour nous. En effet, pour la première fois nous allions devenir propriétaire. Le plan de notre appartement correspondait à ce que nous recherchions et surtout pour nous c’était un engagement supplémentaire, une nouvelle preuve d’amour.
 
Une fois l’excitation passée, il y a eu de très long mois d’attente. Et là, il a fallu s’armer de patience, car le peu que l’on puisse dire c’est que le constructeur n’était pas très bavard et nous avions bien du mal à savoir où en était les travaux.
En attendant, nous avions quelques étapes indispensables de l’achat en VEFA avec notamment le choix des revêtements, la première visite, la première assemblée générale, la pré-livraison, etc.
 
Jusqu’au jour où nous avons enfin reçu la lettre qui nous annonçait que dans un mois, nous aurions les clefs de notre nid d’amour.
Là tout s’est accéléré… Il a fallu boucler les cartons, prévoir les livraisons (cuisine, nouveaux meubles…), mais aussi commencer les démarches administratives communes à chaque déménagement : les fameux changements d’adresses.
 
Le jour de la livraison, l’excitation est à son apogée. On est heureux ! Après 2 ans d’attente, on va enfin pouvoir emménager.
Nous avions prévu 15 jours de vacances afin de faire les aménagements (pose de parquets, de la cuisine, achat de certains meubles etc.), déménager et emménager.
 
Dès la première semaine, nous avons eu quelques couacs… Tout d’abord la rampe d’accès au parking souterrain mal conçue qui permet très difficilement d’aller garer sa voiture ou encore une panne de la chaudière collective qui nous a privé de chauffages et d’eau chaude pendant une semaine. Nous avions pas mal de réserves au sein de notre appartement que nous avions déclaré au constructeur.
La résidence dans son ensemble n’était pas terminée, il restait beaucoup de finitions à terminer à la livraison.
 

Un an plus tard, qu’en est-il ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le peu que je puisse dire c’est que l’année 2015 fût une année riche en larmes et émotions diverses.

 

Bilan de l'année 2015

Mes meilleures moments de l’année 2015

 

En effet, après avoir commencé l’année, par le décès brutal d’un de mes proches et par les attentats qui ont touché la France, l’année 2015 débutait dans la tristesse et ne présageait rien de bon pour la suite…
 
Finalement, elle s’est poursuivie par la concrétisation de certains de mes projets, qui ont chamboulé ma vie.
Tout d’abord, la livraison de notre appartement que l’on attendait depuis plus de 2 ans. Puis par le début d’une nouvelle aventure professionnelle.
Mais aussi le mariage de ma meilleure amie, la naissance de beaux bébés et de nouveaux voyages.
 
Bref, ce qui est sûr, c’est que l’année 2015 est une année qui aura marqué ma vie de par tous ces événements qu’ils soient tristes, joyeux uo même stressants.
 
Cette année passée m’aura prouvé une fois de plus que ce qui compte vraiment dans ma vie ce sont mes proches et je ne veux pas manquer un seul instant que je pourrais partager avec eux.
La vie est courte et semée d’embuches, c’est pourquoi il ne faut pas se priver de ce qui nous semble être le plus cher à nos yeux. Pour moi, sans nul doute, en 2016, je souhaite profiter toujours plus de mes proches, mais aussi, jouir de la vie en voyageant et en préparant de nouveaux projets personnelles et professionnels.
 
En attendant, je vous souhaite à tous une année 2016, bien meilleure que 2015, pleine de sourires, de rencontres, de projets, de santé, mais surtout d’amour !
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aujourd’hui, je reviens avec un post assez personnel, puisque je vais vous parler de moi et vous énumérer quelques faits que même certains de mes vieux amis ne doivent pas (tous) connaitre ! Attention, c’est parti …

 

Tout ce qu'il faut savoir sur moi
1. Je suis très frileuse. Tellement, que je pratique souvent la technique de l’oignon en superposant des couches de vêtements avant de sortir.
2. Je préfère toujours être derrière l’objectif que devant
3. Je porte des talons quasiment tous les jours et j’ai très peu de paires de chaussures plates.
4. J’ai les yeux en amande ce qui fait qu’on me prend souvent pour une eurasienne alors que je n’ai aucune origine asiatique
5. Par contre, j’ai des origines ch’ti, hein biloute !
6. Vous ne rencontrerez jamais quelqu’un de plus compliquée que moi en matière de nourriture ! Croyez-moi…
7. Je chantonne constamment. Si bien, que parfois je ne me rends même pas compte que je chante dans un lieu public/au bureau
8. Ma journée est rythmée par la musique. Je déteste oublier mon ipod le matin.
9. J’ai longtemps joué en réseau à Ogame, j’étais d’ailleurs dans le top 10 de mon univers.
10. En ce moment, je suis plus d’une dizaine de séries TV dont Reign, The Walking Dead, Vampire Diaries, Scandal…
11. La première fois que j’ai pris l’avion j’avais 23 ans
12. Je rêve désormais de partir en Amérique du sud ou encore au Canada.
13. Je suis très gourmande (ok ce n’est pas un secret), mais j’aime aussi beaucoup régaler autour de moi en faisant de la pâtisserie.
14. Je suis une fan de shopping, c’est assez rare que je passe une semaine sans faire les magasins.
15. Je suis plus malade dans un train ou sur un bateau que dans un rollercoaster. D’ailleurs, ça ne me dérange pas de faire 10 fois d’affilé Space Mountain !
16. J’ai pratiqué la salsa pendant 3 ans
17. J’ai aussi pratiqué le judo et la gymnastique, grâce à cette dernière pratique, j’ai passé un séjour à l’hôpital avec un bras cassé. Poutre : 1 – M : 0
18. La photo, la pâtisserie, la salsa, je ne manque pas de passion, mais le temps, lui, me manque cruellement.
19. Mon film préféré est la ligne verte
20. Sinon, j’aime aussi beaucoup les films d’horreur et les thriller.
21. Côté Disney, je suis fan de la belle & la bête et du roi lion
22. Mon péché mignon : le chocolat
23. J’ai presque 200 applications sur mon iPhone, en vrai, au quotidien, j’en utilise une dizaine.
24. J’ai un grain de beauté en forme de cœur du côté du cœur
25. J’ai déménagé 3 fois dans ma vie, mais jamais à plus de 3km
26. J’ai plus de 10 ans de différences avec ma petite sœur
27. Saut à l’élastique ou saut en parachute, ne me font pas du tout peur. J’ai d’ailleurs déjà pratiqué les deux et j’espère un jour pouvoir faire un saut en parachute en solo !
28. Ce blog existe depuis 2008, même si les archives ne commencent qu’en 2011. En réalité, je les ai perdues bêtement lors d’une maj du nom de domaine.
29. Je ne bois pas de café et je déteste ça !
30. J’ai 2 piercings

 

Voilà j’en ai fait fini avec cette longue liste. Certes ces infos ne vont pas vous changer la vie. Mais mine de rien, elles vous permettent d’en apprendre un peu plus sur moi :)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je ne sais plus à quel moment précis j’ai commencé à me ronger les ongles. Ce tic remonte à tellement loin…
Toute petite déjà, je savais que c’était mal mais je n’arrivais pas à m’en empêcher. A chaque petit moment d’ennui ou de stress, mes ongles finissaient systématiquement dans ma bouche.
 

Moi, M, ancienne rongeuse d’ongles…

 
Malgré tout, j’ai essayé à plusieurs moments d’arrêter de me ronger les ongles.
En commençant par ces fameux vernis anti-ongles rongés censés être miracles, mais dont on finit par s’habituer au goût amer au bout de quelques jours.
Ensuite, il y a eu des périodes de ma vie où j’étais « bien » c’est à dire moins stressée et où j’ai pu laisser du répit à mes ongles pendant quelques semaines.
Malheureusement, il avait toujours à un moment où un autre un de mes ongles enfin longs qui se cassaient et inévitablement les autres finissaient dévastés quelques jours plus tard.
 
Il m’a donc fallu de très nombreuses années pour me débarrasser de cette très mauvaise habitude. D’ailleurs je ne pense pas encore être totalement sauvé pour être assez franche avec vous. Je me dis toujours qu’il suffit d’une mauvaise passe pour que je flanche.
En tout cas, aujourd’hui je peux dire que j’ai pour la première fois de ma vie réussie à avoir TOUS (cette distinction est très importante) mes ongles LONGS.
C’est juste magique pour moi de taper sur mon clavier d’ordinateur et de sentir mes ongles. Cette sensation est tellement rare et tellement nouvelle pour moi.
 

Comment j’ai arrêté de me ronger les ongles ?

 

comment j'ai arrêté de me ronger les ongles

comment j’ai arrêté de me ronger les ongles


 
Je suis aujourd’hui assez fière de moi. Du coup, je me suis dit que mon expérience de rongeuse d’ongles pourrait intéressée d’autres personnes qui comme moi ont beaucoup de mal à stopper cette habitude.
 
Pour moi, je ne vais pas vous cacher que ce fut long et laborieux. Comme je le disais j’ai souvent réussi à faire pousser quelques uns de mes ongles mais il en restait toujours un ou deux récalcitrant qui restait indéniablement court.
Tout simplement parce que mes ongles étaient devenus très cassants et fragiles avec le temps.
La première étape de mon sevrage a donc été de commencer une cure de durcisseur afin de rendre mes ongles plus forts et moins cassants. Sans ça, je n’aurais jamais pu arrêter.
 
La deuxième étape est assez bête mais malheureusement c’est la plus difficile : choisir le bon moment.
Il faut savoir que généralement ce tic est lié au stress ou à l’ennui.
C’est à dire qu’à chaque moment de stress, dans mon cas, je me vengeais sur mes ongles. Il faut donc éviter d’essayer d’arrêter lors d’une période stressante genre exam, changement de travail… Croyez moi j’ai essayé c’est un combat perdu d’avance !
Dans mon cas, justement, c’est en rentrant de vacances, juste après avoir changer de boulot, quand le stress est redescendu, que j’ai enfin réussi à arrêter de me ronger les ongles.
 
Mais attention, il faut un minimum de volonté, car il faut tout de même quelques mois avant de se débarrasser réellement de cette mauvaise habitude et que les ongles poussent assez pour que l’on n’est plus envie de les mettre à la bouche.
L’astuce qui fonctionne assez bien pour moi pour que je ne touche pas à mes ongles : c’est de les vernir et de ne jamais laisser mes ongles nus ou avec du vernis écaillé (surtout pas écaillé).
Alors je sais ce n’est pas très bon d’avoir les ongles constamment vernis mais sans cela je n’arrivais pas à les garder longs très longtemps.
Au fur et à mesure du temps, ils ont finit par pousser…

 

Mes produits chouchous pour mes ongles

 

Mes produits chouchous pour mes ongles

Mes produits chouchous pour mes ongles


 
Pour en arriver là, j’ai eu bien besoin de quelques produits :
- tout d’abord le durcisseur Mavala
Il pue (oui faut le dire) mais il sèche vite et a plutôt bien fonctionné sur moi. Parce que mon dieu, il y avait du boulot ! Mes ongles se dédouble de moins en moins et sont de plus en plus forts. Je continue tout de même à faire attention en évitant d’ouvrir les canettes avec mes ongles par exemple. J’ai aussi beaucoup entendu parler du Hérôme mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester.
- ensuite mes vernis… comme je vous le disais plus haut sans vernis, mes ongles finissaient dans ma bouche. Donc ils m’ont été bien utiles.
- Le sèche vite de Mavala (alors je ne suis pas sponsorisée par cette marque mais j’aime beaucoup leur produit), parce que je n’ai pas de patience et qu’il fallait que mon vernis tienne le plus longtemps possible.
Le seul hic de ce produit c’est qu’il devient vite gluant et compact. J’ai donc rarement réussi à finir totalement le produit.
- le repousse cuticule en bois parce que sinon ce sont mes peaux autour de l’ongle qui douillent…
 
Voilà mon expérience d’ancienne rongeuse d’ongles. J’ai encore pas mal de chemin à faire pour avoir désormais des ongles longs ET beaux. Parce que malgré tout ces années à ronger mes ongles, les ont vraiment beaucoup abîmés. Je dois donc en prendre énormément soin pour qu’ils ne se cassent pas ou qu’ils ne se dédoublent pas.
Aujourd’hui, je les trouve encore un peu moche et je suis loin des ongles parfaits que je voudrais. Mais, je n’ai plus des ongles ultra courts qui faisaient ridicules quand je les vernissais car ils ressemblaient à des petits boudins ! Chaque chose en son temps…
 

Rendez-vous sur Hellocoton !