Ce sont ces moments importants de nos vies qui nous montrent à quel point le temps passe vraiment très vite.
Nous voici désormais chez nous depuis une année entière.
Et si on faisait le bilan final de notre achat VEFA, c’est parti !
 
Achat VEFA bilan 1 an plus tard
 

De la réservation à la livraison de notre appartement

 
Les premiers instants de l’achat VEFA ont été très excitants pour nous. En effet, pour la première fois nous allions devenir propriétaire. Le plan de notre appartement correspondait à ce que nous recherchions et surtout pour nous c’était un engagement supplémentaire, une nouvelle preuve d’amour.
 
Une fois l’excitation passée, il y a eu de très long mois d’attente. Et là, il a fallu s’armer de patience, car le peu que l’on puisse dire c’est que le constructeur n’était pas très bavard et nous avions bien du mal à savoir où en était les travaux.
En attendant, nous avions quelques étapes indispensables de l’achat en VEFA avec notamment le choix des revêtements, la première visite, la première assemblée générale, la pré-livraison, etc.
 
Jusqu’au jour où nous avons enfin reçu la lettre qui nous annonçait que dans un mois, nous aurions les clefs de notre nid d’amour.
Là tout s’est accéléré… Il a fallu boucler les cartons, prévoir les livraisons (cuisine, nouveaux meubles…), mais aussi commencer les démarches administratives communes à chaque déménagement : les fameux changements d’adresses.
 
Le jour de la livraison, l’excitation est à son apogée. On est heureux ! Après 2 ans d’attente, on va enfin pouvoir emménager.
Nous avions prévu 15 jours de vacances afin de faire les aménagements (pose de parquets, de la cuisine, achat de certains meubles etc.), déménager et emménager.
 
Dès la première semaine, nous avons eu quelques couacs… Tout d’abord la rampe d’accès au parking souterrain mal conçue qui permet très difficilement d’aller garer sa voiture ou encore une panne de la chaudière collective qui nous a privé de chauffages et d’eau chaude pendant une semaine. Nous avions pas mal de réserves au sein de notre appartement que nous avions déclaré au constructeur.
La résidence dans son ensemble n’était pas terminée, il restait beaucoup de finitions à terminer à la livraison.
 

Un an plus tard, qu’en est-il ?


 
Quelques finitions manquent encore à l’appel au sein des parties communes. Il est très difficile désormais de faire venir le constructeur, qui concrètement et complètement passé à autre chose et n’en a rien à cirer de notre résidence.
Du côté de nos réserves personnelles, nous avons du nous battre et relancer quasiment toutes les semaines le constructeur pour qu’il veuille bien lever la majorité de nos réserves. Nous aurons du attendre 10 mois pour que notre parquet soit changé dans le salon car il comportait des impacts et rayures. A l’heure actuelle, notre sonnette ne fonctionne toujours pas…
Autant vous dire que si vous souhaitez acheter sur plan, il faudra vous armer de patience et surtout ne rien lâcher !
Parce qu’en réalité, les constructeurs n’attendent que ça : que vous lâchiez. Pour le constructeur, certaines réserves sont un réel surcoût qu’ils n’ont pas envie de dépenser.
 
Dans notre cas, la majorité des entreprises qui ont travaillé sur le chantier de notre résidence ont soit fermées soit fait faillites. Il est donc impossible de les faire revenir. Nexity a donc du solliciter une nouvelle société pour finaliser les réserves. Sauf que pour certaines réserves, ils n’arrivent même plus à retrouver les matériaux de base vu qu’ils ont mis énormément de temps à se bouger.
Il faut savoir que si vous ne faites pas le nécessaire pour que l’ensemble de vos réserves soit levées dès la première année, vous pourrez alors considérer que le constructeur ne fera plus rien pour vous.

Le bilan de cet achat VEFA après une année.

Concrètement, on est satisfait de notre achat. Comme dit plus haut, pour nous c’était un réellement changement de vie.
Un appartement plus grand, à nous, proche des commodités (ce qui m’a raccourci mon temps de trajet domicile/travail) et un engagement certain pour les prochaines années.
 
Après si c’était à refaire, je doute que je recommencerais. Il aura fallu pas moins de 3 ans au final pour avoir l’appartement que l’on s’imaginait en réservant. J’ai passé beaucoup de temps à me battre avec le constructeur, mais aussi le syndic qui au lancement de la gestion de notre résidence a fait énormément de bêtises !!
J’ai également été déçue par le rapport qualité prix de notre appartement. Le commercial nous avait vendu une résidence de standing au final on s’est vite rendu compte que les matériaux utilisés par le constructeur étaient loin d’être des matériaux nobles. Pour exemple, notre parquet ou la baie vitrée sur laquelle nous avons du changer 2 fois la vitre.
 
Quelques déceptions donc mais néanmoins aucun regret. Il n’en reste pas moins que cet appartement a changé nos vies.
 

Quelques conseils si vous avez souhaité acheter en VEFA

 
Il y a quelques mois, je vous avais déjà donné quelques petites choses à savoir avant d’acheter en VEFA. Aujourd’hui, je vais plutôt vous donner des conseils si vous avez déjà acheté et que vous attendez d’être livré.
 
1- Armez-vous de patience. Je pense que la patience est le maître mot lorsqu’on achète sur plan que ce soit avant la livraison ou après.
 
2- Ne rien lâcher ! Oui parce qu’il vous faudra de la patience mais aussi de l’acharnement. Il ne faut pas hésiter à appeler et envoyer des mails très régulièrement à votre gestionnaire de résidence parce que si vous ne le faites pas vous pouvez être sûr que vos réserves ne seront jamais levées.
 
3- Si vous le pouvez, ne choisissez pas les revêtements du constructeur, souvent ils sont de mauvaises qualités et mal posés. Je sais que c’est plus long et fastidieux mais si vous êtes bricoleur, préféré choisir et poser vous même vos revêtements. Au moins, aucune déception à ce niveau là.
 
4- Choisissez bien votre syndic et votre conseil syndical, parce que ce choix va aussi être très important lors de la première année d’emménagement. Si comme nous, votre syndic n’est pas réactif et fait beaucoup d’erreur ce sera un problème de plus à ajouter sur votre liste.
 
Voilà je pense que j’ai fait le tour de cette expérience. J’espère que les conseils que j’ai pu donner ici depuis mon achat auront été utiles. En attendant je vous souhaite bon courage pour tous vos projets d’achat immobilier et surtout d’être heureux dans vos nouveaux murs.
 

Rendez-vous sur Hellocoton !
ABOUT THE AUTHOR

Mamzell-plume

Avant tout webmarketeuse, fan de nouvelles technologies et du web en général ! A mes heures perdues geekette, gameuse, mais aussi chieuse 2.0 et salsa addict...

    COMMENTS (6)

  1. Bulbulette

    ()

    J’ai fini la lecture attentive de tous vos articles sur le sujet des VEFA. Je suis moi-même future propriétaire d’un
    VEFA et je me posais 2 questions sur votre expérience.
    Aviez-vous fait appel à un architecte le jour de la livraison pour lister les réserves?
    Et aviez-vous consigner le derniers appels de fond les fameux 5% an la caisse des dépôts, pour avoir un moyen de pression financière sur le promoteur ?

    Et votre expérience m’a rappelé celle qu’a vécu une amie qui avait aussi acheté chez nexity en vue d’un investissement locatif. Et elle a eu beaucoup de déconvenues également. Mais plus cela concernait plus la gestion des locations. Elle a rencontré le même problème de finitions bâclées, de non service après vente. Bref une mésaventure penible.
    Merci pour votre article.

    Répondre

    • Mamzell-plume

      ()

      Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de lire mes posts sur le sujet. J’espère qu’ils auront pu vous aider.
      Pour répondre à vos différentes questions, nous n’avions ni fait appel à un architecte ni consigné le dernier appel de fond. Néanmoins pour la consignation du dernier appel de fond, il me semble que certains de nos voisins l’avaient fait. Si vous pensez que cela est nécessaire, n’hésitez pas, après tout dépend des programmes immobiliers. Certains sont mieux suivis que d’autres…

      Je pense effectivement ne pas être la seule à avoir subit la mauvaise gestion et qualité des programmes Nexity. J’espère qu’à travers des retours négatifs comme le mien ça incitera certains futurs propriétaires à se tourner vers un autre constructeur, plus attentif et qualitatif.

      Bon courage pour la suite et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions. Si je peux y répondre ce sera avec plaisir.

      Répondre

      • Springer

        ()

        Presqu’exactement comme nous. Mais on doit refaire pire qu’un Parquet : 90m2 de carrelage car les joints noircissent systématiquement. Il nous faudra déménager puis revenir. Lorsque l’ avocat et le tribunal et leurs experts auront confirmer les sources . Pour la constructeur, il ne réagit pas car ce n’esy Qu’in Pb esthétique.
        Vous achèteriez un véhicule neuf complètement bariolé ? Quel plaisir !
        Car de grosses quantites d’eau descendent de la terrasse du dessus. Encore fallait il que de multiples experts le prouvent

        : un an et demi après livraison.
        Le promoteur ne veut pas refaire le

        carrelage et s’arrange pour faire croire que l’assurance paiera alors que c’est une GPA (garantie parfait achèvement)
        On en a pour plusieurs années puisqu’il y aura procédure judiciaire.
        Ne pourrait on pas revendre avec dommages et intérêts ( pour nous reloger ailleurs ?
        Quelqu’un aurait il une piste ? Le constructeur ne souhaite pas négocier maintenant et attend que l’on se décourage.
        Au salon de l’ommobilet de Paris on annonce :
        Achetez dans le neuf vous bénéficierez des der’ietes Technologies, isolation, chauffage urbain …et surtout : pas de travaux !!!
        Dans notre ensemble on est plusieurs à se plaindre tout en appréciant effectivement une meilleure qualité.

        Répondre

  2. yves

    ()

    L’achat en VEFA (d’un appartement) est à déconseiller si vous souhaitez en faire votre habitation principale. Le VEFA profite des carottes fiscales et donc gonfle les prix.

    Concernant les finitions cela dépend des promoteurs, et du programme. Il ne faut pas s’attendre à de la qualité pour les acquéreurs particuliers, surtout si le programme englobe de la mixité sociale. Le client « HLM » aura de la qualité au détriment des particuliers.

    Nexity (comme d’autres) a tendance à minorer les réserves lors de la réception, il ne faut pas céder, mais si vous avez payé les 5% vous n’aurez plus de moyen de pression sauf de passer devant le tribunal, ou la mauvaise pub sur internet.

    Il ne faut surtout pas garder le syndic de promotion qui est en général Nexity si promoteur Nexity, mais mettre un autre syndic en place.

    Nexity comme d’autres promoteurs profitent de l’ignorance des particuliers, par exemple depuis 2005 il est obligatoire de mettre compteur EC/EF (donc à la charge du promoteur), mais pas à la charge du propriétaire, il y a une action engagée sur ce sujet par l’UNARC.

    Répondre