Achat VEFA Nexity : du rêve à la réalité après la livraison

Il était temps que je revienne ici. Après de long mois de silence, je suis de retour !
Je n’ai pas vraiment à me justifier de cette absence, néanmoins voici un petit aperçu des raisons : événements familiaux, emménagement/déménagement, etc.
 
Mon projet sur 20ans je vous en parle depuis un peu moins de 2ans maintenant. Il était donc important pour moi, de revenir pour vous faire un retour sur mon achat sur plan (VEFA) chez le constructeur Nexity. Le but ici n’est pas d’accabler le constructeur, ni de parler d’arnaques, juste vous parler des faits et de nos impressions maintenant que nous sommes enfin chez nous.
 
achat vefa nexity
 

Le jour de la livraison

 
1an et 9mois (et 16jours et …) après notre réservation, nous voici arrivé au grand jour de la livraison.
Je ne vous parle même pas de l’excitation que l’on a pu ressentir en ce grand jour. D’ailleurs j’étais tellement stressée que je n’en ai pas dormi de la nuit.
La livraison de notre appartement a été faite dans les temps (enfin pour nous : pour certains autres acquéreurs de la résidence, le retard est de plus de 8mois).
 
Nous avions rendez-vous à 11h, les personnes qui gèrent les états des lieux ont du retard. En attendant, on nous propose des boissons et viennoiseries.
12h : la livraison commence. On est heureux même si on s’aperçoit vite que la majorité des réserves effectuées lors de la pré-livraison non pas été levées : fuite des toilettes, manque de peinture à différents endroits, dalles qui bougent sur la terrasse, volets cassés… Nexity réagit sur le coup plutôt vite et fait intervenir en direct des artisans pendant la livraison. On laisse quand même des réserves à la fin de notre visite.
 
Ca y est on a les clés. Nous sommes définitivement propriétaire, c’est un vrai changement de vie pour nous. Nous avions prévu 15 jours de « vacances » afin de pouvoir faire les aménagements (pose de parquet dans les chambres, peinture, aménagement du dressing, pose de la cuisine and co). Ces 15 jours ne furent pas superflus ! Déménagement prévu dès la semaine suivante car nous devons rendre au plus vite les clefs de notre location.
 

Quelques jours après la livraison, on déchante…

 
L’excitation est tellement forte le jour de la livraison qu’on se rend compte très rapidement qu’on a loupé tout un tas de vice sur l’ensemble de l’appartement, mais surtout que les finitions sont déplorables. Que ce soit du côté des enduits (mal faits et même pas secs), les peintures,…on finit par voir tous les défauts de cet appartement.
 
Pour ne rien gâcher au plaisir de ces découvertes, la chaudière (collective) de l’immeuble tombe en panne toute la première semaine (heureusement pour nous il ne faisait pas très froid et nous pouvions encore nous doucher dans notre ancien appartement).
Mais ce n’est rien comparé à la découverte de la rampe d’accès au parking souterrain mal conçue et tellement étroite qu’il faut manœuvrer (difficilement) pour sortir sa voiture et encore quand on arrive à la sortir sans frotter sa carrosserie ou ses jantes…
 
Du côté des équipements installés par Nexity, on observe vite des rayures et traces en tout genre que ce soit sur le parquet du salon ou encore dans la baignoire. Le meuble de sous lavabo de la salle de bain se déboite déjà et présente des traces d’impacts. Le volet roulant ne se ferme pas bien. Bref, toutes ces observations nous montrent le niveau de qualité de la résidence, loin d’être ce à quoi on s’attendait.
 
Autant vous dire, qu’après autant d’investissement financier tout d’abord (nous avons mis toutes nos économies dans cet achat) et de temps (2ans d’attente tout de même), le moral n’est plus au beau fixe et nous déchantons … après seulement une semaine dans notre nouvel appartement.
 

Acheter sur plan pour éviter les vices ? La bonne blague

 
On pense souvent à tort qu’un bien acheté neuf sera dépourvu de vices. La réalité est tout autre. Il faut savoir qu’un appartement (ou maison) livré sans réserve c’est rare, même inexistant.
Maintenant certains constructeurs font en sorte de livrer avec un état d’achèvement quasi parfait, alors que d’autres…
 
La conclusion de tout ça est une lettre de réserves de 3 pages qui a été envoyée sous les 30jours.
On bataille maintenant pour faire lever ces réserves car oui une fois qu’on reçoit les clefs il est beaucoup plus difficile de recevoir des réponses du service client (en un mois seule 2 réserves ont été levées).
 
Au final, avant d’acheter sur plan, il faut surtout s’attendre à ne pas avoir un appartement parfait (je vous parlais déjà il y a quelques mois des contraintes liées à un achat en VEFA). Contrairement aux idées reçues, il reste souvent plein de chose à aménager derrière.
 
Je ne saurais que vous conseillez de bien réfléchir aux avantages et inconvénients entre un achat neuf (en VEFA) ou ancien. En tout cas, pour ma part, je ne sais que je n’achèterais plus jamais sur plan. Ne serait-ce que pour le temps d’attente mais aussi pour le rapport qualité prix très décevant.
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags: ,

Babybel pané : une recette apéritive régressive et gourmande à cuire au four ou à la poêle

Petit encas régressif et gourmand, le babybel pané est parfait pour l’apéro ou en entrée pour les amateurs de fromage sous toutes ses formes.

 

babybel pané

 

Très peu d’ingrédients sont utiles…

 

  • Des babybels (oui forcément)
  • 2 oeufs
  • De la farine
  • De la chapelure (ou des biscottes, ou du vieux pains, on adapte en fonction de ce que contiennent vos placards)

 

babybel pané

 

Comment faire des Babybels panés ?

 
On prends les babybels, auxquels on enlève la petite coque rouge. On prépare 3 assiettes creuses dans laquelle on place dans l’ordre la farine, les oeufs battus et la chapelure (ou ce qui remplacera la chapelure).

 
Il ne vous reste plus qu’à tremper les babybels d’abord dans la farine, puis dans les oeufs puis dans la chapelure.
Pour rendre vos babybels panés encore plus croustillant vous pouvez les repasser une seconde fois dans les oeufs puis la chapelure. Tout dépend de vos goûts !

 
Dernière étape, on cuit nos babybel dans une poêle avec de l’huile ou du beurre environ 3minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’il soit un peu doré et que le fromage fonde légèrement.

 
Si vous voulez limiter les dégâts côté calorie vous pouvez aussi cuire vos babybels au four. Pour cela, il vous suffit de les placer 10min au four à 200°.

 
Cette recette est terriblement gourmande pour un apéritif facile et rapide quand des amis arrivent à l’improviste à la maison. Mais n’hésitez pas aussi à vous préparer cette recette pour un dîner tranquilou devant la TV avec une petite salade.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags: ,

Jeff Panacloc perd le contrôle et nous on aime ça…

Cela fait quelques temps que je n’ai pas écrit ici et j’en suis désolée mais la fin de l’année et son lot de péripéties (vandalisme sur ma voiture, proches hospitalisés,…) m’ont pris beaucoup de mon temps.

Bref, aujourd’hui je vais vous parler humour et plus particulièrement d’un ventriloque dont on entend de plus en plus parler : j’ai nommé Jeff Panacloc !
 
jeff panacloc spectacle
 
Jeff Panacloc est surtout connu pour ses apparitions dans l’émission de Patrick Sébastien au grand cabaret.
Pour ma part, c’est monsieur qui me l’a fait découvrir à travers la fameuse réplique du « il est content ».

Depuis plus d’un an, Jeff Panacloc se produit sur scène dans toute la France et son spectacle a un succès fou ! Il va d’ailleurs se produire à l’Olympia en 2015.

 

Si vous ne connaissez pas voici quelques vidéos pour découvrir cet artiste :

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Jeff Panacloc tout le monde n’aime pas. Tout simplement parce que sa marionnette est quelque peu insolente et que du coup les sketchs sont souvent à la limite du vulgaire. Néanmoins, pour un jeune ventriloque, on ne peut pas dire qu’il manque de talent.  En effet, il prend un malin plaisir à tourner en dérision les personnalités et l’actualité et ça j’aime ! De plus, le duo est totalement complémentaire entre le comédien introverti et timide versus la marionnette délirante. Le duo fonctionne du tonnerre.

 

Jeff Panacloc perd le contrôle : qu’est ce que j’en pense ?

 

J’ai offert les places de spectacle à monsieur à l’occasion de notre anniversaire. C’était à la base pour lui faire plaisir mais au final j’ai apprécié ce moment également.

Pendant une heure et demi, Jeff et Jean-Marc nous font rire à travers des sketchs parfois osés. Le duo n’hésite pas à faire participer le public et même à le faire monter sur scène !

 

Si j’avais une critique à faire je dirais que parfois le spectacle est un peu décousu et il existe certaines longueurs qui pourraient complètement disparaître du spectacle.

 

Mise à part ça, Jean-Marc est toujours aussi insolent et pervers mais ce qu’on aime c’est surtout son naturel et sa franchise. A voir ces deux acolytes se disputaient et se réconciliaient, on en oublierait presque la difficulté réelle de cette pratique et la technique qu’a du acquérir Jeff pour monter ce spectacle.

 

Jeff Panacloc est sans conteste doué, grâce à lui, on redécouvre la ventriloquie (un art souvent oublié) en France. Je n’ai donc qu’une chose à vous dire, foncez le voir !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:

Un brunch chez Dédé la Frite

Il y a bien longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de bruncher sur Paris et ce week end l’occasion s’est présenté d’aller essayer le brunch d’un bar que je connais bien : Dédé la frite.
 
Dédé la frite, c’est ce bar près de grands boulevards connu pour ses frites maisons et sa carte pas chère. Mais j’avoue que je ne savais même pas qu’il proposait également un brunch ! Et quel brunch…
 

Brunch : qu’est-ce qu’on mange chez Dédé la frite ?

 
brunch dédé la frite
 
 
brunch dédé la frite
 
Le brunch chez Dédé la frite est composé de :
• Une boisson chaude au choix
• Un jus d’orange ou de citron frais (vraiment)
• D’une viennoiserie (croissant ou pain au chocolat) + des tartines (avec tout ce qu’il faut pour les tartiner)
• On poursuit avec une assiette bien remplie avec 3 œufs au plat, de la salade, des frites maisons (les fameuses) et du bacon ou du saumon mariné
• Pour finir en douceur par un fromage blanc (nature/fruits rouges/miel)
 

Qu’est-ce que je pense de ce brunch ?

 
Pour moi c’est le meilleur rapport qualité prix que j’ai pu essayer jusqu’à maintenant. Ce brunch coute seulement 15€ (oui oui vous avez bien entendu), ce qui n’est vraiment pas cher en comparaison des prix pratiqués en général sur la capitale.
Le brunch est consistant, la table est bien remplie et l’estomac à la fin du brunch également !
Le jus d’orange est fraichement pressé ce qui change des jus industriels dégueux.
 
Le seul bémol de ce brunch (s’il fallait en trouver un) reste le choix dans la composition du brunch. Bacon ou saumon c’est le seul choix à faire dans la partie salée. Du coup si on n’aime pas les œufs par exemple et bien on ne mange pas de brunch chez Dédé la frite.
 
Pour conclure, si vous cherchez un brunch pas cher, bon et qui vous rassasie bien, n’hésitez pas à vous rendre chez Dédé !
 
Dédé la frite – 52 rue Notre Dame des victoires – 75 002 Paris

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags: , ,

 Page 1 of 36  1  2  3  4  5 » ...  Last »