Je vous parlais récemment de ma sélection de vêtements de grossesse et des produits anti-vergetures que j’ai testé et approuvé pendant ma grossesse. Aujourd’hui on passe aux indispensables pour bébé. Parce que oui, quand on fait un tour dans les magasins de puériculture, on peut vite avoir l’impression qu’il faut tout le magasin… En vrai, pas tant que ça ! Alors certes, en fonction de votre façon de vivre, vous n’aurez peut être pas les mêmes indispensables que moi. Néanmoins voici mes 10 indispensables pour bébé pour lesquels je vous conseille d’investir ou de les mettre sur votre liste de naissance

indispensables-baby

Tapis d’éveil

J’ai eu de la chance d’avoir des proches qui ont pu me donner/offrir beaucoup choses. Le tapis d’éveil en fait partie et je dois dire que c’est surement l’un des objets que ma fille a le plus utilisé. Je l’embarque même en vacances en le pliant et ça a permis à ma fille de jouer en toute tranquillité sur le sol. Je m’en sers encore quand ma fille joue assise pour éviter qu’elle ne se cogne violemment contre le sol. Sinon en général quand je la pose sur le dos, elle finit par en sortir très très vite désormais (vive le 4 pattes et les roulés/boulés) A la maison, celui que ma fille préfère c’est le Badabulle Tapis d’éveil forêt. Ce que j’aime : sa neutralité (il est gris/multicolore donc ça peut aller à une fille et à un garçon), les activités (miroir, pouet-pouet etc.), sa fonction « lit d’appoint/réducteur de lit » mais aussi son rembourrage et sa praticité (il se plie dans une valisette transparente). Son seul inconvénient est qu’il ne se lave pas en machine !

Le transat

C’est l’un des objets que je n’ai pas eu dès la naissance mais que j’ai regretté de ne pas avoir acheté avant ! Durant ses premières semaines ma fille réclamait énormément les bras et j’avais beau avoir un coussin d’allaitement qui permettait de placer bébé en mode transat, elle n’y restait jamais très longtemps. Jusqu’au jour où je me suis décidée à acheter en transat en me disant, je verrais bien et si jamais finalement elle n’aime pas je revendrais. Au final, succès immédiat et total ! Ma fille se laissait enfin poser et je pouvais enfin prendre une douche sans attendre qu’elle dorme ou que quelqu’un soit là pour s’en occuper. J’ai opté pour le transat up et down de béaba, suite aux nombreux avis d’amis et sur internet, et je ne regrette pas du tout cet achat. Aujourd’hui ma fille a 7 mois, je vais désormais troquer le transat pour la chaise haute mais ce transat m’a vraiment sauvé la vie. Ce que j’aime sur ce modèle en particulier c’est le fait que bébé est en hauteur, ce qui lui permet de tout voir mais aussi d’éviter que vous vous baissiez pour lui donner à manger par exemple. La fonction « balancelle manuelle » est toujours utile quand bébé lutte pour s’endormir (Babygirl s’est souvent endormie dedans). Il est déhoussable, ce qui est fort pratique avec un bébé. Par contre, il est quand même imposant et lourd. Attention, l’ancien modèle est moins cher que le nouveau et a exactement les mêmes fonctionnalités, seul le design change un peu. Donc je vous conseille fortement d’acheter le premier modèle si vous souhaitez faire des économies !

Le portage en porte bébé

Beaucoup diront que c’est le genre d’achat qui est superflu. Néanmoins, pour moi, c’est un achat que je ne regrette pas du tout. Je m’en sers au quotidien pour récupérer ma fille à la crèche, car les trottoirs à côté de chez moi son étroit et il y a beaucoup de monde. Du coup, le portage est une solution plus simple pour moi. Je l’ai beaucoup utilisé également pour faire mes courses quand j’ai la petite ou encore pour faire le ménage quand bébé réclamait absolument les bras. Le porte bébé permet d’avoir les mains libres, berce bébé et ça ne prend pas de place dans le coffre ! Bref, que ce soit au quotidien ou pour nos balades de vacances, on a opté pour le portage en porte bébé et Babygirl adore ! Pour ma part, je n’ai jamais essayé le portage en écharpe, donc à vous de voir ce qui vous convient le mieux. Le porte bébé Ergobaby 360 fut un de nos cadeaux de naissance. J’avais longtemps hésité et finalement j’en suis très satisfaite. Il est pratique, peut s’utiliser dès la naissance. Le seul hic, c’est qu’il est épais, du coup l’été bébé et le porteur peuvent avoir un peu trop chaud.

Le lit parapluie

Si vous ne pensez pas découcher bébé très souvent, cet achat peut être complètement inutile ou remplacé (quand bébé est petit par la nacelle de la poussette par exemple). Pour nous, le lit parapluie a été utile dès le retour de la maternité puisqu’il nous a servit de berceau pour les 3 premiers mois de babygirl lorsqu’elle dormait dans notre chambre. Son grand lit ne rentrait pas dans notre chambre du coup nous avons opté pour un lit parapluie qui coûte moins cher qu’un lit de cododo et qui peut s’utiliser dès que vous passez la soirée chez des proches ou que vous partez en vacances. Le lit parapluie reste assez compacte et pratique même c’est souvent une tannée à monter (surtout monsieur qui vous le dira) et que mine de rien le lit parapluie prend de la place (il faut pouvoir le stocker à la maison). En tout cas, pour nous, il s’avère très pratique lorsque babygirl dort chez Mamie et Papy ou encore lorsqu’on passe la soirée chez des amis. Notre modèle est le mobibed de Verbaudet. Je n’ai pas d’avis ni négatif ni positif sur ce lit parapluie. Ce n’est ni le lit parapluie le plus léger et le plus facile à démonter et monter mais il fait l’affaire. Nous avions choisi ce modèle pour le double niveau qui évite de se pencher trop quand bébé est tout petit.

Un robot cuiseur

Certes vous ne l’utiliserez pas dès la naissance, néanmoins la diversification arrive bien vite et au vue du nombre de petit pot qu’il faut produire, un appareil cuiseur/mixeur est tout de même bien pratique. Pour ma part, on nous a donné le babycook (un de premiers modèles) et j’en suis très satisfaite. Mon seul regret est sa contenance limitée ! Ne vous dites pas dès le début que vous n’aurez pas le temps, avec ce type d’appareil en 15 minutes top chrono vous pouvez faire des petits pots pour votre bébé. Il est facile à utiliser, à nettoyer et permet à votre bébé de manger du petit pot maison ! Souvent, je prépare des petits pots en avance que je congèle ensuite pour avoir de l’avance et ne pas avoir à cuisiner tous les jours. J’avoue que j’achète également des petits pots dans le commerce parce que le seul problème de faire ses petits pots maison c’est qu’il faut avoir des produits frais dans son frigo et ce n’est pas toujours notre cas. Mon petit conseil perso, c’est même d’acheter un robot cuiseur familiale afin de préparer les plats pour adulte et pour bébé en même temps !

Sac à langer

Parce que balader bébé c’est toujours un petit déménagement et que ces petits amours ont besoin de beaucoup d’affaires, le sac à langer est l’indispensable de toute maman ! Choisissez le pratique et assez grand. Pour ma part, j’ai opté pour un sac à langer de la marque skip hop (modèle duo signature noir), il est sobre, pas trop sac à main (pratique quand c’est papa qui porte le sac), assez grand, pratique avec toutes ses poches et s’accroche facilement à la poussette. J’ai eu beaucoup de mal à trouver un sac à langer noir qui ne coûte pas un bras, sobre, mixte et pratique. Mais ce modèle est parfait !

Veilleuse

On pourrait croire que c’est un objet qui n’est utile qu’à bébé mais en réalité la veilleuse est aussi très utile pour les parents de bébé qui ne font pas leur nuit. La veilleuse permet d’éclairer une chambre sans éblouir bébé, permet de le distraire et de l’endormir. J’ai craqué pour la veilleuse projection tranquil turtle, que ma fille adore et allume parfois toute seule le matin. Elle projette des vagues au plafond et permet de diffuser 2 musiques douces. L’intensité de la lumière et de la musique sont réglables et en plus elle est trop mignonne.

Pot de conservation lait/petit pot

Que vous allaitiez ou non, les pots de conservation peuvent s’avérer très utiles. Pour ma part, je m’en suis servie dès les premiers mois de bébé pour conserver mon lait au frigo ou au congélateur et désormais je m’en sers pour conserver les purées et compotes. A la maison, j’ai ceux de la marque Avent, tout simplement car j’avais opté pour cette marque pour les biberons et le tire lait. Néanmoins, il en existe dans bien d’autres marques.

Baignoire pliante

Si vous avez déjà une baignoire, vous allez considérer cet achat futile. En réalité, pour nous cet achat a été plus qu’utile, puisque nous avons pu embarquer notre baignoire à chaque déplacement et surtout ne pas nous casser le dos pour donner le bain à notre fille. En effet, nous avons pris le parti d’acheter une baignoire compacte qu’on puisse embarquer partout et surtout surélevé un peu n’importe où. Par exemple : au dessus du sèche linge, hauteur parfaite ! A la maison, nous avons la baignoire Stokke et j’en suis ravie !

Linges pour bébé (langes, serviettes, turbulettes etc.)

Langes, serviettes de bain, draps, bavoirs, couverture, turbulettes mais aussi housse pour matelas à langer (je vous conseille celle-ci) !! Ce sont des choses dont vous aurez fortement besoin à l’arrivée de bébé. Je vous conseille de faire le plein car un bébé peut vite tout salir et même si vous faites beaucoup de machine, c’est toujours mieux d’en avoir d’avance au cas où. Le jour où votre bébé vomira 4 fois dans la journée, vous me remercierez !

Ce qui n’est pas indispensable…

A contrario, il a quelques achats/cadeaux que j’ai finalement un peu regretté :

  • Le parc (ma fille n’a jamais vraiment aimé être dedans). Au final je pose son tapis d’éveil par terre et elle y est très bien. Je le garde pour stocker les jouets dans le salon mais aussi parce que maintenant qu’elle se déplace j’ai parfois besoin d’être sûre qu’elle est en sécurité.
  • La peluche My Hummy. Les bruits blancs n’ont pas d’impacts sur ma fille. Du coup je vous conseille d’abord d’essayer les bruits blancs sur votre bébé (il y a plein de vidéos sur Youtube) avant de craquer
  • Le chauffe biberon. Au début, on veut bien faire et ne pas chauffer les aliments de bébé au micro ondes et puis finalement on se rend compte que le chauffe biberon c’est bien trop long ! Au final, je m’en suis donc peu servi.
  • Le babyphone, je l’ai beaucoup utilisé les premières semaines quand babygirl a rejoint sa chambre et en déplacement mais finalement j’ai fini par arrêter car au moindre bruit le babyphone me réveillait. Alors qu’au final, j’entends très bien ma fille quand elle se réveille. Il reste utile si vous avez une maison et que la chambre de bébé est très éloignée ou encore en été quand bébé dort à l’intérieur alors que vous êtes dans le jardin par exemple.

Voilà je pense que j’ai fait le tour, j’espère que cette liste non exhaustive vous sera utile. N’hésitez pas à mettre en commentaire à lister vos indispensables de bébé et ces achats/cadeaux que vous avez regretté. A très bientôt pour de nouveaux indispensables pour bébé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aujourd’hui, on continue cette série des indispensables de grossesse ! Après ma sélection de vêtements de grossesse, je vais vous parler des produits anti-vergetures que j’ai utilisé pendant mes 40 semaines de grossesse. En espérant que ces quelques conseils vous aident comme moi à éviter les vergetures.

Soins anti vergetures Mustela

Il faut savoir que mon premier réflexe en apprenant ma grossesse a été d’investir dans des crèmes et huiles anti-vergetures. En effet, j’ai malheureusement déjà quelques marques sur le corps, lié notamment à l’adolescence, les hormones et prises de poids yoyo. J’étais donc décidée à ne pas avoir de vergetures supplémentaires ! Bon en vrai, il faut savoir que si votre peau a décidé de craquer que vous mettiez 10 tonnes de crème ou pas, elle craquera. Certaines personnes sont plus sujettes que d’autres. Mais, malgré tout, on peut aider notre peau a passé cette étape difficile de la grossesse et tenter de les éviter du mieux possible. Voici mes conseils.

Huile, crème,gel, etc. Quel soin anti-vergetures choisir ?

Il faut le dire ce n’est pas le choix qui manque en terme de soins anti-vergeture. Mais attention, la première chose est d’opter pour des soins conçus pour les femmes enceintes. Dans ce domaine, les marques et les textures ne manquent pas dont certaines très connues : Mustela, Eucerin, Lierac, Bi-oil etc. Pour ne citer quelles. Mais alors pour quel soin opter ? Pour ma part, j’ai choisi de multiplier les marques et les textures afin de tester et trouver ceux me correspondaient le mieux. Voici un petit récapitulatif des soins anti-vergetures que j’ai pu tester.

La gamme anti-vergetures Mustela

Elle m’a été offerte par ma belle sœur à Noël et je dois dire que j’ai été ravie de ce cadeau (si vous cherchez des idées de cadeaux pour femme enceinte ). J’en avais beaucoup entendu parler et j’étais donc très contente de pouvoir me faire ma propre idée sur cette gamme et je dois dire que ce ne sont pas les produits que j’ai le plus apprécié pendant ma grossesse. En effet, j’ai eu un peu de mal avec l’odeur des produits Mustela (attention à ce détail quand vous achetez des soins pendant votre grossesse parce qu’on y est très sensible) mais aussi des textures, notamment avec l’huile qui ne pénétrait pas assez rapidement à mon goût. Par contre, j’ai bien apprécié la texture gel du soin fermeté pour la poitrine.

A shopper ici.

L’huile Eucerin pour éviter les vergetures

Je voulais également tester une texture huile et je me suis alors dirigée vers la marque Eucerin qui propose très souvent des lots de 2 flacons à des prix très convenables.
Je ne vais pas tourner autour du pot, j’ai adoré cette huile. Je l’utilisais plus particulièrement le soir juste avant de me coucher. C’est globalement le produit que j’ai le plus utilisé pendant ma grossesse car l’huile pénétrait bien et l’odeur était juste parfaite pour moi.

A shopper ici.

 

Lierac Phytolastil Gel anti-vergetures

Autre texture, autre marque, un produit très sympa de par sa texture gel qui pénètre très rapidement. J’ai apprécié ce produit, notamment pour me tartiner le matin car ça permettait d’enfiler vite les vêtements juste après.

Pour avoir tester différents types de textures et des marques différentes. Je dois vous avouer que j’ai particulièrement aimé les textures gel pour le matin car souvent ce sont des textures qui pénètrent vite et avec lesquels on peut s’habiller juste derrière. Alors que le soir, je privilégiais des textures huile car je prenais le temps de bien masser les zones concernées (ventre, poitrine, hanche, dos et cuisses (oui ne les oubliaient pas)).

A shopper ici.

 

Mes conseils pour éviter les vergetures

  • Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il faut se tartiner, se tartiner et…. se tartiner (je suis sûre que vous l’aviez déjà).
  • Dès que vous pouvez vous hydrater (même simplement de la crème hydratante), n’hésitez pas !
  • Commencez le plus tôt possible, même si le ventre n’est pas encore apparu. Plus tôt vous préparez votre peau, mieux c’est !
  • Testez plusieurs textures, plusieurs marques et faites-vous votre propre idée.
  • Hydratez-vous même après l’accouchement ! Oui car votre peau prend encore chère, même une fois que bébé est arrivé.

 

 Où trouver ces produits ?

Principalement en parapharmacie, mais sur internet vous pouvez également les trouver.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voilà déjà 3 mois que je suis devenue maman. J’ai l’impression que le temps s’est accéléré depuis ce fameux 31 mai qui a vu naître ma fille. En tout cas, j’ai enfin le recul nécessaire pour vous faire part de mes indispensables grossesse. Par ce que oui, souvent, lorsqu’on tombe enceinte, on se pose des questions comme « est-ce que ça vaut le coup que j’achète des vêtements de grossesse », « que faut il prévoir pour l’allaitement », « que faire pour ne pas avoir de vergetures », « quels sont les indispensables pour bébé durant ses premiers mois » etc. Je vais donc m’efforcer de répondre à ses interrogations à travers une série d’articles grâce à ma toute récente experience.

Faut-il acheter des vêtements de grossesse ?

La réponse est à la fois oui et non. Bien-sûr, il va vous falloir investir dans de nouveaux vêtements plus amples, plus confortables et pratiques. Maintenant, je vous conseille vivement de ne pas vous ruer obligatoirement uniquement sur des vêtements spéciale grossesse excessivement chers, souvent très classiques et que vous ne pourrez pas spécialement porter à la suite de votre accouchement. Mais plutôt d’investir dans quelques pièces utiles que vous pourrez marier à quelques pièces de votre garde robe « normale »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il y a un an, j’étais en pleine préparation de notre voyage en Indonésie et cela fait déjà 8 mois que nous sommes rentrés. Mon dieu que je suis nostalgique !
Je me suis dit qu’il était enfin temps de vous parler de ce magnifique voyage, à commencer par vous divulguer notre itinéraire.

Avant tout de chose, il faut savoir que nous souhaitions vraiment avoir une vue d’ensemble de Bali. L’idée de départ était même de poursuivre notre voyage jusqu’à Java et les îles Gili. Au final, nous avons décidé de faire des choix afin de profiter un maximum tout en nous reposant.Pour cela nous avions prévu 18 jours, car après notre voyage en Thaïlande on savait que 15 jours seraient un peu trop courts !

Je ne détaillerais pas tout notre voyage ici, juste les grandes lignes, un article sera dédié à chaque partie de l’île afin de pouvoir vous raconter tous les détails et découvertes que nous avons fait.

Notre arrivée et la visite du sud de l’île (Kuta, Legian, Seminyak, Uluwatu et Nusa Penida)

 

Couché de soleil à Kuta

Il faut déjà savoir que le voyage entre Paris et Denpasar est très long et se fait très souvent avec au minimum une escale. Il faut donc compter au moins 2 jours (un jour aller, un jour retour) pour le voyage. Pour information, les billets d’avion nous ont coûté 722€ par personne en réservant 3 mois avant.

Nous voulions récupérer du décalage horaire en arrivant et donc ne pas partir tout de suite avec des heures de route à peine sorti de l’avion. Nous avons donc décidé de nous arrêter quelques jours dans le sud de Bali, malgré la réputation très touristique de ce côté de l’île.
Pour rejointe notre hôtel à Legian pour 3 nuits, nous avons pris un taxi trouvé en sortant de l’aéroport et négocié !

Ces 3 jours nous ont permis de visiter la côte sud, le temple d’Uluwatu et de passer une après-midi au milieu des raies manta sur Nusa Penida.

Direction le centre : Ubud et ses alentours

Forêt des singes à Ubud

Forêt des singes à Ubud

Après ces 3 jours passés près de la mer, il était temps de rejoindre le centre de Bali et ses magnifiques paysages montagneux où l’on y trouve rizières, temples, et petits villages typiques.
Une fois encore, nous avons décidé de rester 3 jours du côté d’Ubud afin de nous laisser le temps de visiter le centre d’Ubud (marché, Palais, forêt des singes) et ses environs (Mont Batur, Jatiluwih, Tegalalang, Tirta Empul).

4 jours dans le Nord de Bali

cascade bali

Nous avons posé nos valises à Lovina afin de rencontrer les dauphins, faire une excursion snorkelling à Menjangan et de visiter quelques cascades et temples du nord de l’île. Le 4ème jour était à la base consacré à l’ascension du Kawah Ijen mais ayant appris que j’étais enceinte en arrivant en Indonésie, nous avons annulé cette excursion.

Amed, ses épaves et le snorkelling

levée de soleil bali

L’objectif de la fin de ce voyage était de rejoindre les îles Gili, totalement à l’est à Bali, nous avons donc décidé de faire une étape par Amed pendant 2 nuits pour continuer notre découverte des fonds marins de Bali.

Farniente et snorkelling sur les îles Gili

Après autant d’escapades dans tous les coins et recoins de Bali, il était temps pour nous de rejoindre des îles paradisiaques pour nous reposer. Nous sommes donc restés 3 nuits sur Gili Meno à chercher les tortues et nous reposer sur cette île au décor paradisiaque.

Retour à Kuta, puis à Paris

Le voyage touchait à sa fin et pour revenir à Paris, il nous fallait revenir sur Bali. Nous avons donc terminé notre périple avec un peu de shopping à Kuta pour acheter quelques souvenirs.

Récapitulatif étape par étape de nos 18 jours à Bali

Jour 1 : Arrivée à Denpasar à 15h – Nuit à Legian
Jour 2 : Visite des alentours Legian, Seminiak, visite du temple d’Uluwatu et récuparation du voyage – Nuit à Legian
Jour 3 : Excursion à Nusa Penida et nage au milieu des raies manta – Nuit à Legian
Jour 4 : Direction Ubud et visite de temple, dégustation de thés et cafés sur le chemin – Nuit à Ubud
Jour 5 : Découverte du centre d’Ubud – Nuit à Ubud
Jour 6 : Découverte des alentours d’Ubud – Nuit à Ubud
Jour 7 : Ascension du mont Batur et découverte de la danse Balinaise – Nuit à Ubud
Jour 8 : Direction Lovina – Visite du lac Bratan et des cascades Gitgit – Nuit à Lovina
Jour 9 : Rencontre avec les dauphins au levé du soleil, plongeon dans les sources chaude de Air Panas Banjar et visites des cascades de Munduk – Nuit à Lovina
Jour 10 : Excursions à Menjangan – Nuit à Lovina
Jour 11 : Snorkelling à Lovina – Nuit à Lovina
Jour 12 : Direction Amed – Nuit à Amed
Jour 13 : Découverte des épaves autour d’Amed en snorkelling – Nuit à Amed
Jour 14 : Direction Gili Meno – Nuit à Gili Meno
Jour 15 : Découverte de Gili Meno et de ses fonds marins – Nuit à Gili Meno
Jour 16 : Farniente – Nuit à Gili Meno
Jour 17 : Retour sur Bali – Nuit à Kuta
Jour 18 : Retour à Paris

 

Rendez-vous sur Hellocoton !