Témoin de la mariée : ma première fois

 
Aujourd’hui, j’arrive dans une période charnière où je reçois plus de faire part que de cartes postales. Vous savez cette période où tous vos amis se lancent dans la parentalité et se marient.
Non pas que ça me déplaise, bien au contraire, je suis ravie de participer à ces évènements merveilleux de la vie de mes amis (en attendant mon moment).

 
Cette fois-ci, c’est ma meilleure amie qui m’a annoncé ses fiancailles pour un mariage en 2015 et après un peu de suspense, elle m’a demandé d’être l’une de ses témoins.

Autant vous dire que j’étais un peu dans cet état ….
 
danse de la joie
 
ou encore….
 
annonce témoin
 
Oui car il faut savoir que depuis toujours, je suis admirative de tout ce qui tourne autour du mariage : les robes, la déco, la cérémonie.
Je fais partie de ses femmes qui rêvent de se marier depuis qu’elles sont toute petites. Pour vous dire, quand j’étais gamine, j’enfilais des mouchoirs à mes Barbies en guise de robe de mariée. Bref, le mariage je trouve ça merveilleux (c’est mon avis, je ne critique pas ce qui sont contre of course) et pouvoir participer à celui de ma meilleure amie, c’est un très beau cadeau.
 

Ca change quoi d’être témoin ?

 
 
cadeau demande témoin
 
En vrai, je prends ce rôle très au sérieux car pour moi, le témoin a un rôle charnière dans l’organisation d’un mariage.
Notre mission (oui parce qu’on est deux témoins sur le coup pour faire de ce mariage, une fête magnifique) si on l’accepte sera :
- Épauler les mariés et notamment la mariée à organiser son mariage et l’aider dans ses choix de robe et de prestataires.
- la déstresser de temps en temps
- proposer et participer à une des plus importantes journées des mariés (ce n’est pas rien)!
- Ce sont aussi les témoins qui organisent EVJF et petites surprises pendant le mariage
 
Du coup je scrute tous les blogs de mariage qui me passent sous le nez à la recherche d’idées. (bon ok je l’avoue je le faisais bien avant)
 
Autant vous dire que je suis ravie de devenir témoin et surtout pour cette future mariée en particulier.
 
Message à la future mariée : je sais que tu passeras par là donc ne t’inquiètes pas je vais bien faire en sorte de ne pas te spoiler
 
Non plus sérieusement, je suis honorée et fière de participer à l’organisation de ce mariage, j’espère que ce sera une journée mémorable pour tous les invités (et surtout pour les mariés) en tout cas je compte bien tout faire pour que ce soit le cas !
 
J’ai déjà quelques idées de surprises et d’activités qui pourraient être sympas (teasing), je vous en parlerais en court de route (oui parce qu’on est espionné ici)
 
Stay Tuned si vous voulez en savoir plus (tenues, préparatifs…) !
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:

Le jour où j’ai pris des cours d’anglais grâce à mon droit individuel à la formation

Les français parlent mal anglais ce n’est un secret pour personne et (of course) je fais partie de ces français grosses quiches dans la langue de Shakespeare (malheureusement pour moi).
 
Bon quand je dis « quiche », il faut nuancer tout de même. En gros, je suis loin d’être bilingue. Je connais les bases, je sais me débrouiller quand je pars en voyage à l’étranger (comme lors de mon road trip sur la côte ouest ou en Thaïlande), et je comprends à peu près ce qu’on peut me raconter.
 
Sauf que j’ai un gros blocage à l’oral. J’ai toujours peur de mal prononcer un mot ou de dire n’importe quoi. Ce blocage n’est présent que lorsque je parle anglais en France. C’est bête me direz vous mais lorsque je suis dans un pays étranger je suis beaucoup plus à l’aise. Peut-être tout simplement parce que je n’ai pas le choix. En tout cas dès que je repasse la frontière française, c’est fini, je bloque !
 
Le problème c’est que dans mon travail (le marketing web), l’anglais devient indispensable…
 
formation anglais dif
 

Do you speak english ?

 
J’ai longtemps voulu remédier à ce problème. Pendant mes études, j’ai toujours eu un niveau correct mais en ayant eu la bonne idée de prendre allemand LV1 et anglais LV2 je partais déjà avec un désavantage. Puis à la fac, j’ai voulu partir pendant quelques mois à l’étranger pour pratiquer et m’améliorer, mais malheureusement les événements ont fait que mes projets ont à chaque fois étaient annulés.
 
Aujourd’hui, dans le cadre de mon travail, on ne me demande pas spécialement d’utiliser l’anglais. Néanmoins, je me suis vite rendue compte que si je voulais changer de boite, il allait falloir que je m’y mette. Sauf, que je n’ai pas l’occasion de pratiquer à part lorsque je chante à tue-tête dans ma douche ou dans la voiture face à moi-même…
 
Finalement, cette année, j’ai décidé de me bouger les fesses (bonnes résolutions inside) et je me suis renseignée sur les possibilités qui s’offraient à moi.
 
Et là, j’ai découvert que j’avais pas mal de crédits dans le cadre de mon DIF (droit individuel à la formation).
 

C’est quoi le DIF ?

 
Le droit individuel à la formation, ce sont des crédits d’heures de formation (20heures de formation par an) qui sont attribués à tout salarié.
 
Avec l’accord de votre entreprise, vous pouvez ainsi choisir d’utiliser votre DIF dans diverses formations. Pour ma part, j’ai choisi une formation en anglais.
 

DIF : comment se passe ma formation en anglais ?

 
J’ai donc fait la demande auprès de mon employeur. Ce fut long et un peu laborieux mais finalement mon inscription a été faite auprès d’un organisme de cours d’anglais à distance : GoFluent.
 
On m’a ainsi attribué un nombre d’heures de cours qui représente le nombre de crédit que j’ai cumulé pendant mes 3 années en CDI.
 
C’est ma société qui m’a inscrite, je n’ai donc pas eu le choix du prestataire.
 
Mais je dois dire que je suis plutôt satisfaite. Ma formation se passe en 2 parties.
D’un côté, les cours d’e-learning que je peux faire dès que j’ai un peu de temps. Il y a des exercices de vocabulaire et de grammaire, mais aussi des vidéos et des articles. Ainsi en fonction de mes difficultés, je peux cibler les exercices. En l’occurrence, en général, je regarde pas mal de vidéo, histoire de me familiariser avec la prononciation et le vocabulaire.
 
En parallèle, j’ai des conversations skype par session de 30min avec des anglophones. Idem, je peux planifier mes oraux en fonction de mes disponibilités en journée, le soir et même le week end.
 
Les professeurs ne parlent pas un mot de français, ce qui me force à faire des efforts pour me faire comprendre et pratiquer.
 
A chaque fin de session, le prof rempli un rapport avec les corrections qu’il a pu me faire pendant la séance et des exercices (des devoirs) pour travailler mes points faibles.
 
Les avantages de cette formation :
 
- La souplesse : les cours peuvent être fait à n’importe quelle heure, de n’ importe où tant que j’ai une connexion internet.

- Beaucoup d’exercices et thématiques différents, du coup on ne s’ennuie pas et on trouve forcément des articles ou vidéos qui traitent de sujets qui peuvent nous intéresser

- Les exercices et articles/vidéos sont classés par niveau de difficulté, comme ça j’adapte en fonction de mes capacités.
 
Les inconvénients :
 
- Malgré tout, certaines semaines, j’ai bien du mal à trouver du temps pour être poser et tranquille chez moi pour me mettre sur mes cours.

- Il devrait parfois des exercices plus difficiles.
 

Les résultats de ma formation ?

 
Bref, j’ai repris les cours d’anglais et ça ce n’était pas gagné ! Je ne dirais pas que je suis maintenant hyper à l’aise. Mais je me surprends moi-même à tenter des conversations un peu plus poussées avec les profs. J’essaie d’avoir un peu plus l’oreille et je fais de véritables efforts pour m’améliorer. Après c’est officiel, il n’y a que la pratique sur du long terme qui permet d’améliorer considérablement son niveau d’anglais. Du coup, après la formation, il ne faudra pas que j’arrête mes efforts en cours de chemin.
 
En tout cas, cette formation m’a montré que certes je ne suis pas bilingue mais je peux comprendre et me faire comprendre. Et surtout qu’avec du temps, du travail et de la patience, j’arrive à m’améliorer (ce que je pensais impossible avant).
 
Et vous, quel est votre niveau en anglais ? Une formation vous tenterait ? Déjà utilisé votre DIF ?
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le saut pendulaire : mon prochain défi pour faire le plein d’adrénaline ?!

Vous ne le savez peut être pas mais j’adore les sensations fortes, et pas qu’un peu…
Il y a 3 ans, je me lançais d’un avion à près de 3 500m d’altitude (avec un parachute je vous rassure). Pour mon anniversaire l’année passée, je me préparais à sauter à l’élastique du haut d’un viaduc en talon svp !
 

saut à l'élastique viaduc

 
Mais ce n’est jamais assez et j’en veux encore. Je veux retrouver cette sensation qu’on peut avoir lorsqu’on se lance dans le vide. Ca peut paraître fou mais j’aime ressentir cette adrénaline dans mes vaines.
Du coup je ne pense pas m’arrêter là et j’ai quelques projets remplis d’adrénaline
 

Et si je faisais un saut en parachute en solo ?

 
A commencer par l’envie de faire mon second saut en parachute mais cette fois-ci en solo ! Ce projet me fait envie depuis que j’ai posé les pieds sur la terre ferme après mon premier saut. Mais au vue du prix de certaines formations, ça m’a un peu ralenti. Récemment, j’ai appris que l’UCPA proposait des stages pas trop chers de parachutisme (plus de 400€ tout de même mais pour 5 sauts), du coup ça me tente bien. Il faut juste que je trouve le temps de prendre une semaine pour ça.
 

Un saut pendulaire pour changer du saut à l’élastique

 
Et aujourd’hui c’est une vidéo qui m’a fait découvrir le saut pendulaire :
 
Image de prévisualisation YouTube
 
Je dois dire que je suis complétement fan du concept ! Voilà un autre projet que je vais rajouter à ma liste des choses « folles » à faire. Je pense que je vais éviter d’en parler à mes parents, ils d’avoir cette réaction…
 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Primark Créteil : la découverte et mon butin

Cela fait déjà quelques temps que l’on entend parler de l’arrivée de Primark en France.
Cette boutique Irlandaise est bien connue pour ses vêtements et accessoires à prix très accessibles (bon je vous l’accorde également pour le (bad) buzz sur l’étiquette « SOS »).
 
A force de voir des masses d’articles sur différents blogs, j’avais très envie d’y faire un petit tour, histoire de.
Mais quelle idée, ai-je eu ? (enfin surtout d’en parler à ma petite sœur)
 
Petit tour ce week end donc à Créteil (5ème boutique Primark ouverte en France il y a un mois environ). Quelle a été ma surprise de voir la foule qui s’agglutinait dans ses allées d’attente (en mode attraction Disney).
 


 
Ma première réaction a été : « hors de question que j’attende 30min pour rentrer dans un magasin ». Puis ma sœur a fait sa tête de Chat Potté et là… j’ai craqué.
 

De la patience il te faudra avoir si tu souhaites acheter à Primark

 
35min d’attente parmi des futurs clients de tout âge pour enfin entrer dans le dit magasin. D’après les vendeurs c’est comme ça depuis l’ouverture TOUS LES JOURS. J’ai eu du mal à y croire, puis après j’ai repensé au cas Burger King ouvert à St lazare et la queue toujours présente après plus de 6mois… Comme quoi rien est impossible !
 

Découverte de la collection femme

 
Je vous avoue que je n’ai pas fait tout le magasin car j’étais déjà épuisée par ce monde, la chaleur and co. Je me suis donc concentrée sur les rayons femmes (vêtements, accessoires et chaussures) .
 
Il y a beaucoup de chose mais pas toujours toutes les tailles (difficile de trouver du 38/40 pour certains modèles. Les prix sont juste ultra intéressant car rares sont les produits qui dépassent les 15€ ! Bon effectivement à ce prix-là il ne faut pas s’attendre à avoir une qualité de ouf et des produits made in France. Néanmoins si vous voulez renouveler votre stock de top basique, de collants/bas, ou encore de bijoux fantaisies, et bien c’est l’endroit parfait !
 

Et finalement pour quoi ai-je craqué ?

 
 


 
Oui, la question ne se pose même pas j’ai acheté ! D’une part parce que quand on fait 30 min de queue pour un magasin on se doit d’au moins acheter un truc et parce que comme je le disais les prix des basiques et accessoires sont vraiment très intéressants et j’ai craqué…
 
Dans mon panier, on pouvait trouver :

  • Des collants (4€ les 7), bas (2€ les 2 paires)et des chaussettes à 3€ les 7 paires
  • Un donut à 1.50€ (je piquais tout le temps celui de ma sœur, maintenant j’ai le mien)
  • Un collier à 6€ (j’ai failli craquer pour plusieurs modèles car c’est un peu mon péché mignon mais j’ai fini par n’en choisir qu’un)
  • Une paire de petites tennis pour l’été à 3€ (je l’annonce je sais qu’elles ne vont pas durer longtemps et que je vais surement enfumer tout le monde mais heureusement pour moi j’ai du talc exprès :p)
  • Une chemise en jean à 11€ dans d’autres magasins on la trouve pour presque 30€ du coup bonne affaire pour un basique à avoir dans son dressing
  • Un tee shirt blanc col rond tout simple à 3.5€. Parce que oui je n’avais pas encore de tee shirt blanc.
  • Un top bustier gris à 3.5€, trop pratique pour l’été et pour éviter d’avoir les traces des bretelles à la rentrée
  • Des protèges talons en gel à 1.5€. C’est top quand comme moi en général ce qui vous fait souffrir avec vos chaussures c’est le frottement de la chaussure au niveau du talon.

En gros j’en ai eu pour 42.5€ pour tout ça.
 

Quelques conseils avant de faire votre shopping chez Primark

 

  • Préparez une tenue pratique pour essayer les vêtements sans passer par la case cabine où il y a beaucoup de monde et donc de l’attente
  • Faites le compte de votre panier avant d’arriver en caisse. Oui les prix sont dérisoires mais finalement quand on les accumule, la note est vite salée. Au départ, j’avais pris beaucoup plus de choses que ça et quand j’ai commencé à faire le compte j’en étais à près de 70€. On se rend vite compte qu’on prend parce que ce n’est pas cher et pas parce qu’on en a besoin. Du coup j’ai réduit pour ne garder que le pratique et utile.
  • Essayez les vêtements ! Je trouve que les vêtements taillent un peu petit chez Primark donc n’hésitez pas à essayer avant d’acheter car croyez-moi vous ne reviendrez pas de sitôt.

 
Et si vous n’êtes pas pressées à l’idée d’aller y faire un tour, attendez peut être quelques mois, histoire que son succès s’étouffe un peu et que vous n’ayez pas à faire la queue (comme moi) ;)
 
 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:

 Page 1 of 32  1  2  3  4  5 » ...  Last »